Le premier ransomware de l’année étend ses menaces à Windows, Mac et Linux

ransom32

L’année 2016 ne fait que commencer et voici que le premier ransomware fait parler de lui. Un ransomware, c’est un type de virus, ou malware, capable de chiffrer vos fichiers sous Windows. Une fois atteint, vous serez mis au pied du mur: payer la rançon sous peine de voir tous ces fichiers effacés pour toujours.

Ransom32 commence donc à s’immiscer sur le web et promet de faire des ravages, car le virus utilise Javascript et peut infecter des systèmes tournant non seulement sous Windows, mais aussi sous Mac OS X ou Linux.

Les données recueillies par Fabian Wosar, expert en sécurité, sont alarmantes. En effet, Ransom32 peut être manipulé par n’importe quel utilisateur capable d’accéder à ses serveurs cachés dans le réseau Tor. Par le biais d’une simple adresse bitcoin, cet utilisateur malintentionné peut donc mettre la main sur le virus.

Une fois en possession de Ransom32, le délinquant informatique peut accéder à un panneau de contrôle et savoir combien de personnes il a atteintes, ainsi que le montant des sommes qui leur a extorquées.

Ce malware peut s’immiscer dans votre ordinateur par le biais d’un courrier spam. Il se cache dans des fichiers RAR et peut s’en autoextraire et s’installer à votre insu. Une fois au cœur du système, il va chiffrer les données des extensions .jpeg, .mp3., .mov, .mp4, .docx, entre autres.

Si vous faites preuve de bon sens, vous serez à l’abri. N’ouvrez aucun courrier suspect, installez un bon antivirus, veillez à ce qu’il soit constamment mis à jour et créez des copies de sécurité de vos documents.

Source: NeoWin

Commentaires en cours de chargement