Les Français sont peu enthousiastes par rapport aux applications mobiles

Une récente étude de Deloitte s’est intéressée aux comportements des Français face à leur téléphone. Ultra connectés, ils ne font néanmoins pas totalement confiance aux nouvelles technologies, notamment pour les paiements par mobile.

La France embrasse les nouvelles technologies avec néanmoins une utilisation qui reste très traditionnelle. Les appels et les SMS sont les utilisations les plus fréquentes réalisées avec un téléphone. Quant aux conversations instantanées, ils ne sont qu’12% à être séduits, autant que ceux qui ont choisi un téléphone et un accès 4G auprès de leur opérateur.

En termes d’opérateurs téléphoniques justement, Deloitte remarque que 31% de la population n’a jamais changé d’opérateur. Ces derniers subventionnent d’ailleurs plus de 48% du parc mobile en France.

Des Français multi-connectés

A côté de cela, de plus en plus de Français sont séduits par les nouvelles technologies. Au quotidien, ils sont en contact avec, en moyenne, 3 appareils connectés. D’ailleurs, dès le matin, 60% d’entre eux, les consultent au quotidien. A l’échelle d’une journée, 41% des Français checkent leur téléphone moins de 10 fois dans la journée mais 12% déclarent le solliciter plus de 50 fois.

L’équipement en smartphones (61%) est devenu supérieur à celui en téléphones portables standards (41%). Les tablettes (46%), y compris les mini-tablettes, s’imposent face aux netbooks (18%), aux liseuses (10%) et aux phablettes (7%). De plus, les consommateurs commencent peu à peu à s’équiper en objets connectés : ils sont 9% à avoir l’intention d’acquérir un traqueur fitness et 8% une montre intelligente, note l’étude.

Le paiement mobile peu apprécié

Globalement, le paiement mobile peine à s’imposer malgré l’engouement des early adopters, note Deloitte. En effet, 65% des personnes interrogées ne se déclarent pas prêtes à utiliser leur mobile comme moyen de paiement et plus de la moitié (55%) n’est pas familière avec les opérations liées au paiement mobile. L’activité la plus effectuée est purement informative, à savoir la consultation du solde bancaire (36%) ou un achat en ligne (19%).

Les applications séduisent peu

Il semblerait que les Français montrer un intérêt extrêmement mitigé envers les appli mobiles. En effet, seul un tiers d’entre eux télécharge de nouvelles applications chaque mois. Ce sont les utilisateurs d’iPhone qui se montrent les plus friands d’applications : 13% d’entre eux en téléchargent plus de 5 par mois contre 7% chez les possesseurs de Samsung.

« Sur ce marché arrivé à maturité où 89% des Français rechignent à payer pour acquérir des applications payantes, le prix sera l’un des principaux challenges à relever. L’autre enjeu majeur de toute application demeure sa capacité à prolonger son cycle de vie. Seules quelques applications ont réussi ce défi, c’est notamment le cas des applications de messagerie instantanée qui réussissent le pari d’une utilisation régulière » analyse Alexandre Buselli, Associé Conseil responsable Télécoms et Médias chez Deloitte.

L’étude complète est disponible ici.

Lire aussi:

L’ignorance du web chez les Français freine la croissance en France

Suivre l’auteure sur Twitter: @zariaurore

Commentaires en cours de chargement