Les applications Chrome pourraient enterrer Windows, OS X et Linux

Les applications Chrome vont-elles changer notre vie électronique quotidienne ? C’est fort probable. Elles marquent le début, certes discret, d’une révolution majeure.

Voilà des années que la guerre fait rage entre OS X, Windows et Linux. Mais Google vient d’entrer en jeu et d’en changer toutes les perspectives. En un mouvement habile, le célèbre géant a mis en échec les trois autres.

Pour célébrer le cinquième anniversaire de Chrome, en effet, Big G a inauguré une section inédite dans le Chrome Web Store. Intitulée Pour votre ordinateur, elle offre un tout nouveau type de produits : les applications Chrome.

Ces applications sont exécutées via votre navigateur Chrome, qui se transforme subitement en véritable système d’exploitation. Désormais, il faudra compter avec l’OS Google Chrome, un “OS dans l’OS“, qui tournera sur votre ordinateur Windows ou Apple. Cette révolution donnera donc vie à un écosystème d’applications parallèles, à une nouvelle sorte de “vie électronique”. Voyons ce qu’il en est plus en détail.

Quelle est la différence entre une application, une application Web et une application Google ?

Techniquement parlant, ces nouveaux produits ne se distinguent pas des applications traditionnelles. En effet, les applications Chrome fonctionnent hors-ligne et se lancent directement depuis le bureau grâce au Chrome App Launcher, qui apparait automatiquement quand vous téléchargez votre première application Chrome.

L’unique différence notable réside dans ceci : pour fonctionner, les applications Chrome nécessitent d’avoir installé le navigateur Chrome (il ne doit pas spécialement être ouvert). Elles ne sont pas compatibles avec les autres navigateurs Web.

C’est donc là ce qu’on appelle une application Web ? Pas du tout ! Les applications Chrome peuvent fonctionner hors-ligne et se lancent depuis le bureau grâce au launcher.

Toutes ces subtilités vous semblent un peu confuses ? La firme Google elle-même l’a annoncé dans une interview à The Verge : “Les utilisateurs ne comprennent probablement pas très bien ce qu’est une application Chrome, et c’est très bien“.

Les applications Google, pour reprendre les termes de Google lui-même, conjuguent “la vitesse, la sécurité et la flexibilité du Web moderne à toutes les fonctionnalités potentielles des logiciels, autrefois uniquement installés sur nos appareils“.

Launcher

Prenons un exemple concret : Wunderlist pour Chrome. Une fois installée, l’application se lance exactement comme une application normale : elle s’ouvre dans une fenêtre indépendante de Chrome et peut aussi être utilisée hors-ligne.

Si vous êtes connecté, les listes que vous créez sont sauvegardées en ligne (dès qu’une connexion Internet sera disponible), et vous pourrez y accéder depuis n’importe quel dispositif.

Du point de vue de l’intégration avec le hardware, les applications Chrome ne présentent pas une grande différence avec les applications traditionnelles. Cette nouvelle catégorie d’applications, en effet, peut accéder aux périphériques connectés à votre ordinateur par USB ou Bluetooth. De la même manière, elles supportent les appareils-photo digitaux.

Évidemment, ces applications fonctionnent en étroite collaboration avec le cloud de Google. Toutes vos données sont scrupuleusement sauvegardées dans Google Drive (mais aussi localement, si vous le souhaitez). Outre l’avantage de disposer de tous ses documents au même endroit, Chrome synchronise votre travail en permanence. Ce qui signifie que vous pouvez reprendre votre tâche exactement où vous l’avez laissée depuis un autre ordinateur, via une simple connexion.

Pour l’instant, il existe 50 applications Chrome disponibles dans le store.

Des appareils multiples, mais un seul système d’exploitation

A ce stade, l’impact des applications Chrome sur le monde informatique n’est pas immédiatement perceptible. Et pourtant, c’est une véritable révolution qui nous attend.

Google Chrome, en effet, est le navigateur Web le plus utilisé au monde. Il est disponible sur tous les dispositifs fixes et mobiles. Cela signifie qu’un développeur, pour distribuer ses applications, ne sera plus obligé de réécrire le code de bout en bout. Il devra l’écrire une seule fois, sous forme d’une application Chrome, et tous les utilisateurs pourront l’utiliser, quel que soit leur système d’exploitation : PC, Mac, Linux, Android, iPhone (outre les dispositifs qui tournent sous Google Chrome OS, bien sûr).

Chrome

L’impact potentiel de ce produit sur le marché est incroyable. Les applications Chromes incarnent une sorte de cheval de Troie (dans le sens traditionnel du terme, on ne parle pas ici de maliciels). De ce fait, Big G veut s’imposer sur tous les systèmes d’exploitation. Mais ce n’est pas tout :  d’ici quelques années, Google Chrome OS promet de devenir un OS de première qualité, comme Windows et OS X. Par le biais des applications Google, il offrira à ses utilisateurs la crème de la crème en matière de productivité, de jeux, de créativité et de travail.

Naturellement, avant d’en arriver là, il faudra du temps. Il faudra encore attendre quelques années avant que les utilisateurs ne puissent compter sur une offre d’applications aussi vaste que celles qui sont actuellement disponibles sur Windows, Mac ou Linux. Mais si les développeurs emboîtent le pas à Google pour ce projet titanesque, le succès est garanti. Et beaucoup de choses vont changer. Nous suivrons cette évolution avec intérêt.

Le succès de l’opération, en revanche, n’est pas garanti à 100%. L’histoire de Google a aussi connu quelques flops par le passé…

Commentaires en cours de chargement