J’ai testé Linux! – 5ème partie [Libre en Fête 2010]

BanLinux reste méconnu du grand public, en raison de sa réputation de système d’exploitation austère et réservé aux experts. Beaucoup d’utilisateurs moins avancés n’osent pas franchir le pas. Après des années de fidélité à Windows, j’ai décidé de me mettre à Linux, pour voir par moi-même s’il est devenu aussi accessible et facile d’utilisation qu’on le dit.

 

Episode 5 – Bilan et impressions générales de Ubuntu 9.10 – Karmic Koala
Ca y est, Ubuntu fonctionne, et je suis assez surpris du résultat. Une chose est sûre: Ubuntu gagne à être connu et mérite plus que sa faible part de marché actuelle… Mais il garde des inconvénients majeurs qui l’empêchent d’aller réellement chatouiller Windows sur son terrain. La future version de Ubuntu, Lucid Lynx, peut-elle changer la donne?

Les autres épisodes sont ici:
Etape 1 – Installer Ubuntu 9.10
Etape 2 – Configurer Ubuntu 9.10
Etape 3 – Installer des programmes sous Ubuntu 9.10
Etape 4 – Pour aller plus loin avec Ubuntu 9.10
Etape 5 – Bilan et impressions générales de Ubuntu 9.10 – Karmic Koala

 

Ce que j’ai aimé

KDEUbuntu est devenu un OS convivial, adapté à tous les utilisateurs, même débutants. Je suis surpris par le rendu visuel de l’OS, notamment sous KDE (Kubuntu). Les effets graphiques sont dignes de Windows 7, voire en avance. Même sous GNOME, c’est fluide et agréable à l’œil, pour peu qu’on lui adjoigne le gestionnaire d’effets visuels CompizConfig. La prise en charge des principales cartes graphiques du marché permet d’accueillir des jeux vidéo ou des logiciels d’édition sans problème, à condition d’avoir le matériel adéquat.

C’est donc vrai, le vieux mythe de Linux réservé aux experts en informatique a fait long feu. Le confort d’utilisation de Ubuntu m’a même semblé supérieur à celui de Windows, exception faite du bureau KDE, un peu brouillon au premier abord. GNOME, lui, est un modèle d’ergonomie: j’ai rarement eu à réaliser plus de 2 clics pour trouver ce que je cherchais.

Mais le meilleur d’un OS Open Source, c’est la qualité des forums et de l’aide en ligne: ce n’est pas un scoop mais la communauté des Linuxiens est remarquable d’entraide et de coopération, à l’image du petit monde de l’Open Source. Le projet Linux est porté par des passionnés d’informatique, et ça se sent.

 

Windows 7 encore devant… Pour l’instant?

erreur J’aurais toutefois du mal à me passer complètement de la logithèque de Windows: les programmes propriétaires n’ont pas tous un équivalent libre. Et quand ils en ont, ceux-ci sont souvent dépassés graphiquement ou techniquement… Les catégories de programmes où l’Open Source tient le haut du pavé sont peu nombreuses. En restant dans le tout-Open Source, je devrai accepter de perdre pas mal de fonctionnalités.

Wine pourrait remédier à ce handicap, mais ce programme en est encore à ses balbutiements. Loin d’être fiable, il ne concerne qu’une minorité de programmes pour l’instant. Espérons une évolution rapide car il représente un vrai espoir pour que les OS Linux soient compatibles avec plus d’applications, même propriétaires.

L’autre espoir réside dans la multiplication des logiciels en ligne: avec l’informatique dans les nuages, plus besoin de télécharger les programmes. Ceux-ci s’exécutent directement dans le navigateur internet. Lorsque cette tendance se sera généralisée, la compatibilité des logiciels ne sera plus un obstacle à la propagation d’Ubuntu.

Au niveau des performances, mon impression reste mitigée. Si le démarrage d’Ubuntu 9.10 est plus rapide que celui de Windows 7, les performances de certains logiciels ne m’ont pas convaincu. C’est le cas de Firefox, qui met plus de temps à afficher les pages que sous Windows, et qui a planté à plusieurs reprises. Les effets visuels sous KDE ont également causé des ralentissements qui n’étaient plus qu’un mauvais souvenir chez Windows 7. Bref, difficile d’avoir un avis tranché à partir de ma courte expérience d’utilisateur, mais les performances d’Ubuntu 9.10 ne m’ont pas paru suffisamment élevées pour abandonner Windows 7.

 

Conclusion: je le garde, mais en double boot!

LLLa plupart des idées reçues que j’avais sur Ubuntu sont fausses! L’OS libre est aussi facile à installer qu’à configurer. De plus, il dispose d’une logithèque impressionnante et d’une flexibilité hors du commun. Pour les passionnés d’informatique, c’est encore et toujours l’occasion de soulever le capot d’un OS, puisque son code source est disponible.

De simple curieux, je suis passé à utilisateur sympathisant! Mais je reste en double-boot avec Windows 7, dont je ne suis pas prêt de me séparer pour les raisons évoquées plus haut.

Le 29 avril 2010, la version 10.4 de Ubutu, Lynx Lucide sera dévoilée au public. Ce sera une version soutenue à long terme par Canonical, qui a déjà annoncé quelques détails prometteurs: identité visuelle refondée, nouveaux programmes en natif, gestion des réseaux sociaux par Gwibber… La version KDE sera elle aussi remise au goût du jour avec quelques nouveautés ergonomiques pour rattraper son retard. Après le léopard des neiges (Snow Leopard, l’OS d’Apple), ce Lynx-là réussira-t-il aussi à égratigner Windows?

Icone attention
Notes et commentaires:
Certaines versions de Ubuntu sont “maintenues à long terme”: cela signifie que Canonical, la société derrière l’OS, garantit sa mise à jour plus de 18 mois après sa sortie.
Le versions de Ubuntu maintenues à long terme sont la 6.06 (Dapper Drake, qui signifie “canard pimpant”), la 8.04 (Héron Hardi) et la 10.4 (Lynx Lucide).

 

Tous les épisodes:
Etape 1 – Installer Ubuntu 9.10
Etape 2 – Configurer Ubuntu 9.10
Etape 3 – Installer des programmes sous Ubuntu 9.10
Etape 4 – Ubuntu en détails: pour aller plus loin
Etape 5 – Bilan et impressions générales de Ubuntu 9.10

 

Logiciels associés

Ubuntu Ubuntu 9.10: cette distribution Linux sortie en Octobre 2009 utilise l’environnement graphique GNOME. Sa simplicité en fait l’OS idéal pour un premier contact avec Linux.
IZarc UNetbootin: cet utilitaire permet de copier l’installateur de Ubuntu sur une clé USB bootable, pour installer Linux sans même avoir besoin de le graver sur un CD.

Voir aussi

Ubuntu-fr: Le site de la communauté des utilisateurs francophones de Ubuntu

Toolinux.com: Un quotidien francophone d’actualité généraliste sur Linux

Icônes: Liam MacKay

Commentaires en cours de chargement