Far Cry 4 : Retour au pays fatal [Preview]

FarCry-4-Preview

Far Cry 4 est le tout dernier épisode de la célèbre saga de jeu d’action d’Ubisoft. Après un excellent troisième épisode, le nouveau volet est attendu au tournant par les fans de la série.

J’ai suivi la franchise Far Cry de très près, et ce, depuis le premier épisode développé par Crytek. Totalement réinventée avec l’excellent Far Cry 3, la saga a retrouvé un second souffle en revenant aux sources de la série. Véritable démonstration technique, le jeu de tir nous invitait à partir à l’aventure en Asie du Sud-Est dans un archipel paradisiaque tombé sous la coupe d’un narcotrafiquant fou à lier.



Cette année, c’est sur les monts enneigés de l’Himalaya que nous entrainent les équipes d’Ubisoft dans leur tout dernier jeu de tir à la première personne. J’ai eu la chance de m’essayer à deux missions de la campagne solo de Far Cry 4 lors du salon Gamescom 2014. Je vous raconte tout de suite ce que j’en ai pensé.

Bad trip initiatique

Far-Cry-4-PreviewUn des démons que j’ai dû combattre à Shangri La

Le premier niveau qu’il m’a été donné d’essayer se déroulait dans la contrée mythique de Shangri La. Entre le bad trip et le voyage initiatique, ce niveau onirique est dans la ligne droite des délires hallucinatoires de Far Cry 3.

Au nombre de cinq dans la campagne solo, ces épisodes se déclenchent quand le personnage principal entre en contact avec les thangkas, des peintures rituelles qui lui permettent de revivre l’histoire d’un guerrier légendaire de la mythologie du jeu.

Dans cet univers alternatif, les paysages réalistes se voient parés de teintes orangées et flamboient d’un halo doré du plus bel effet.

Retour au pays fatal

Je comprends rapidement que, dans cette aventure hallucinée, le héros doit défendre le sanctuaire de Shangri La contre d’horribles démons masqués. Comme seules armes, un poignard rituel, un arc, des flèches en quantité illimitée et un sublime tigre blanc apprivoisé.

Far Cry 4 PreviewMon compagnon félin dans ses œuvres…

En appuyant sur un bouton, je pouvais intimer à mon féroce animal de compagnie de se jeter sur mes ennemis tandis que je décochais des volées de flèches à qui mieux mieux.

Très jouissive, originale et rafraichissante, cette session de jeu m’a fait une forte impression. Action frénétique, graphismes dépaysants, mécanique innovante, niveaux à l’architecture complexe… Far Cry 4 décoiffe! Le titre d’Ubisoft continue sur la lancée iconoclaste amorcée avec Far Cry 3 et l’extension Blood Dragon pour, une fois de plus, secouer les codes des jeux de tir à la première personne.

L’ivresse décime

Le second niveau auquel j’ai pu jouer m’a transporté vers les hauts sommets du Kyrat, le pays imaginaire où se déroule l’action du jeu. Dès les premières secondes de jeu, j’ai pu me rendre compte que les soldats ennemis n’étaient pas la principale menace. En effet, dans ce milieu hostile, l’environnement lui-même est un adversaire de taille.

Le niveau débutait par un saut vertigineux en wingsuit, une combinaison en forme d’aile qui permet de planer sur de longues distances. Entre la base militaire à attaquer et moi, un abîme vertigineux large de plusieurs centaines de mètres… On a déjà fait plus chaleureux comme comité d’accueil!

Far Cry 4Le gouffre que j’ai dû traverser en Wingsuit. Brrr…

Après plusieurs essais infructueux, je parvins enfin à passer le terrible obstacle. Je me trouvais dans un camp occupé par des soldats ennemis.

Le but de la mission était simple. Tout comme dans Far Cry 3, il me fallait éliminer la totalité des forces en présence pour libérer le camp. Seulement cette fois-ci, il faudra compter avec l’environnement hostile de Kyrat.

Le climat et l’altitude jouent un rôle dans le gameplay et le héros du jeu souffrira par exemple du manque d’oxygène dans les zones en très haute altitude. Une variable qu’il faudra prendre en compte avant de se lancer dans la bataille la fleur au fusil. Et bien évidemment, la faune de Kyrat vous mettra elle aussi des bâtons dans les roues!

Far Cry 4Les animaux sauvages ne seront pas toujours de votre côté…

Et je ne vous parle même pas des soldats ennemis qui se voient dotés de nouvelles capacités de déplacement semblables à celles du héros. À présent, vos adversaires peuvent sauter pour franchir des précipices et même grimper pour vous déloger du toit d’un baraquement. Une nouveauté qui pourrait compliquer la tâche aux joueurs adeptes de furtivité.

Jeux d’adultes

Far Cry 4 prend les joueurs au sérieux et cela fait du bien. En effet, les deux niveaux que j’ai pu visiter lors de ma session de test introduisent chacun des concepts et des mécaniques susceptibles de déstabiliser les fans de FPS traditionnels.

Une fois de plus, Ubisoft semble bien parti pour secouer gentiment le statu quo qui règne sur la catégorie (on se souvient du scénario à plusieurs niveaux de lecture de Far Cry 3) pour créer la surprise.

Un peu comme Bioshock Infinite avant lui, Far Cry 4 prend de la hauteur pour mieux explorer les profondeurs insondables de l’âme humaine. Une véritable invitation à l’aventure et très probablement un nouveau chef d’œuvre d’escapisme made in Ubisoft.

Far Cry 4 sortira sur PC, PlayStation 4, PlayStation 3, Xbox One et Xbox 360 le 18 novembre 2014. En attendant, je vous invite a découvrir l’autre gros jeu d’action de la fin d’année, Call of Duty: Advanced Warfare, en lisant notre preview du mode multijoueur.

Suivez-moi sur Twitter: @SamSoftonic

Commentaires en cours de chargement