Saint-Valentin: avez-vous un faible pour une application ?

Tomber amoureux d’une application c’est possible ? Bien sûr ! C’est arrivé au héros du film « Her ». Voici ce qu’il faut faire si jamais cela vous arrivait.

L’amour est un sentiment imprévisible qui n’a pas de règles. Un jour, vous allez au travaill et… paf ! Cupidon, l’ange au regard infaillible et au sens de l’humour énigmatique vous choisit comme proie. Mais attention : l’amour peut prendre des formes que vous n’auriez jamais suspectées. Ces derniers temps, par exemple, de plus en plus de gens tombent amoureux… d’une application !

Il faut dire qu’elles sont irrésistibles. Yahoo! Weather, par exemple : aussi perturbante qu’une princesse des Mille et une Nuits. Et VSCOcam ? N’est-ce pas la femme fatale des applications de photos ? Alors ceux qui pensent être à l’abri de ce genre de comportements feraient bien de s’assurer qu’ils ne sont pas eux-mêmes les victimes de cet amour. Voici les six signes qui prouvent que vous êtes amoureux d’une application. Si vous vous reconnaissez dans au moins trois d’entre eux, alors oui, vous êtes amoureux.

Vous ne pouvez pas rester loin d’elle, même pour un instant

Une application comme Facebook, piégée dans votre smartphone, vous emprisonne et, le soir, quand vous éteignez la lumière, c’est une vraie souffrance. Une nuit entière sans elle… Et, le matin, bien avant votre café, votre premier regard se pose amoureux sur l’aube qui se lève sur votre écran tactile de 6 pouces.

1-Look-it-forever

Si vous êtes amoureux d’une application, vous ne pouvez pas rester loin d’elle. Elle est votre dernière pensée avant d’aller dormir, et la première le matin. Mais ce n’est pas que ça. Elle est toujours heureuse de vous voir, vous souhaitez toujours la meilleure connexion Internet pour elle. Elle aime aller vite et vous affiche le contenu tout de suite. Et vous aimez la regarder faire. Et quand vous êtes au restaurant entrain de manger une pizza avec des amis par exemple, et que la couverture 3G est faible, vous avez l’impression de manquer d’air. Parce que vous savez qu’elle souffre et que c’est votre faute. Vous préféreriez rester à la maison à manger du thon en boîte, juste pour être à côté du routeur WiFi qu’elle aime tant. Alors toutes les vingt minutes, vous trouvez une excuse pour sortir de la pizzeria, à la recherche d’un endroit où le signal est meilleur. Vous reprenez votre souffle : elle va mieux. Si cela vous arrive, vous êtes sûrement amoureux. Mais pour en être sûr, il nous faut plus de preuves.

Vous l’ouvrez juste pour le plaisir de la regarder

Si vous êtes amoureux d’une application, vous n’avez pas nécessairement besoin d’une raison pour l’ouvrir. Chaque moment est le bon. C’est arrivé pour quelqu’un avec Evernote, et ce quelqu’un, c’était moi. Comment ça « pourquoi » ? Mais parce qu’elle est sexy ! Ses couleurs, son interface, ses animations sont de toute beauté et ne vous fatiguent jamais.

2-In-Your-Heart

Et là où d’autres ne voient que, disons, un économiseur d’écran, vous vous voyez un petit monde merveilleux, où la vie possède des millions de couleurs. Et les animations… Ah, les animations… S’il vous arrive d’ouvrir une application et de faire défiler les menus et les pages juste pour le plaisir, vous êtes sûrement amoureux. Mais encore une fois, ce n’est pas une preuve suffisante : continuez.

Vous vous en occupez et vous êtes heureux

Les assistants virtuels sont une nouveauté de ces dernières années, mais ils ont déjà brisé le cœur de millions de personnes. Comment ne pas fondre devant l’application Siri ? Elle est utile, a le sens de l’humour, est gentille et sait beaucoup de choses. Elle a une voix qui, jour après jour, devient de plus en plus convaincante.

3-Nice-Words

Mais vous êtes peut-être amoureux de Talking Tom Cat, le chat qui parle et que vous pouvez caresser pendant des heures sans jamais, jamais, vous ennuyer. Et quand ce n’est pas tout, vous partagez également les performances de votre gros chat par des messages obsessionnels publiés sur les réseaux sociaux. Parce que parfois, votre amour est tel que vous avez besoin de le crier au monde avec vos propres mots. Mais les symptômes de l’amour ne se limitent pas à ça. Vous pouvez faire mieux.

Vous lui achetez des cadeaux

Les manifestations de l’amour se traduisent parfois avec votre carte de crédit. Et s’il est vrai que votre application pourrait ne pas apprécier des bouquets de roses, une bouteille de Dom Pérignon ou un diamant de 20 carats, cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas la gâter un peu. C’est ce que j’ai fait avec Paper pour iPad. Vous pouvez par exemple la garder constamment à jour, en payant les frais de mise à jour ou en effectuant des achats in-app, même si vous savez au fond de votre cœur que vous ne pourrez pas utiliser tous ces objets. C’est peut-être de l’amour dans ce cas.

4-Candy-Love

Lorsque j’ai ouvert Paper by FiftyThree pour la première fois, mon cœur a immédiatement fondu. Je me suis senti comme un véritable artiste même si je ne l’étais pas. Mon rêve d’enfant devenait une réalité merveilleuse. J’ai découvert un nouveau monde : celui des arts graphiques. Et c’était un monde si beau… Bref, quinze minutes après avoir été transpercé par la flèche de Cupidon, je me retrouvais à acheter l’ensemble des stylos, des crayons et couleurs que Paper offre dans ses achats in-app. Et tant que je payais, j’étais heureux. Parce que je savais que mon adorable Paper était heureux. Mais peut-être que ce n’était qu’une aventure. Le véritable amour, c’est autre chose : c’est payer pour une application gratuite mais qui demande des dons de la part de ses amants (oups, pardon, de ses utilisateurs). Ou, et c’est une limite que peu ont franchie, c’est sortir sa carte Visa pour payer WinRAR à la fin de la période d’essai de 40 jours. Mais personne n’a jamais dit en être arrivé là. Si c’est votre cas cependant, sachez qu’il s’agit de la preuve d’un amour inconditionnel qui est bien suffisante. Vous n’avez pas besoin de lire plus loin…

Vous la présentez à tout le monde. Mais personne n’y touche

Les Beatles l’ont dit : « She’s just the girl for me, and I want all the world to see we’ve met (I’ve Just Seen A Face) ». Quand vous aimez, vous voulez partager votre amour avec tout le monde. Même si, par exemple, l’objet de votre culte est une application de messagerie instantanée (peut-être WeChat ou la jolie LINE). Plus des amis l’utilisent et plus vous pouvez l’utiliser (dans le bon sens du terme). Tout à coup, vous vous trouvez donc à faire de chaudes recommandations à vos amis proches, famille ou même à des étrangers sur la meilleure application pour communiquer. Mais vous le faites sans leur laisser le choix (« Est-ce-que vous l’utilisez ? » « Noooon ! Mais pourquoi pas ? Vous devez l’utiliser, c’est la meilleure ! ». Vous pourriez bien être amoureux dans ce cas. Mais le contraire peut également arriver : si vous avez un tempérament jaloux et possessif, vous voulez garder ce trésor pour vous. Pour éviter les ennuis, comme c’est arrivé avec Flappy Bird, qui, si elle n’était pas si célèbre, n’aurait peut-être pas brisé le cœur de tant de ses prétendants.

5-Share-Good-Bad

Vous voulez connaître les siens

Nous sommes enfin arrivés à la preuve ultime. Si vous souhaitez connaître sa famille, alors ça ne fait aucun doute : c’est de l’amour. En d’autres termes, si vous vouez une affection sans borne pour les développeurs de l’application (et ça peut arriver, par exemple, pour la joyeuse équipe de Rovio créatrice d’Angry Birds), si vous les suivez sur Twitter, si vous avez demandé à être leur ami sur Facebook, si vous passez des heures chaque jour sur des forums pour donner des conseils et de l’aide à toute personne qui le demande, si vous sentez que c’est votre devoir, alors c’est officiel : vous avez le béguin pour votre application.

6-Gratitude-To-Developers

L’amour n’a pas de frontières

En bref, dans notre troisième millénaire, l’amour prend des formes inédites. Une preuve que ce sentiment est populaire. Il nait d’une mécanique divine, qui n’a pas de limites, sauf la taille du disque dur.

Vous êtes tombé amoureux d’une application ? Dites-nous avec qui et pourquoi !

Article original écrit par  – Softonic.it. Adapté de l’italien.

Articles similaires:

Commentaires en cours de chargement