Publicité

Snapchat sera-t-il le nouveau Facebook?

Snapchat sera-t-il le nouveau Facebook?

Il y a 10 ans, Facemash, l’appli qui deviendra plus tard Facebook, faisait son apparition. Aujourd’hui, c’est Snapchat qui pourrait détrôner Facebook, et au passage, menacer les dirigeants de WhatsApp, autre appli classique qui plaît de moins en moins aux jeunes.

Facemash et Snapchat: à la recherche d’une identité

De même que Facemash en 2003, Snapchat est une application née d’une idée simple et attrayante destinée à un public jeune: Elle donne la possibilité d’envoyer des photos, des vidéos et des dessins qui disparaissent quelques secondes après avoir été vus. En analysant Snapchat, nous en avons conclu que leur réussite est due à l’extrême simplicité d’utilisation et à la possibilité de “saisir le moment”. Snapchat est une messagerie instantanée, éphémère et très visuelle.

Il y a 10 ans, Facemash connut un début similaire. L’idée sous-jacente – comparer deux photos et choisir la plus ‘hot’ – était amusante, très simple, et très visuelle. Facemash a généré des milliers de visites les quatre premières heures suivant son lancement. Un an plus tard, l’idée initiale d’un “catalogue de visages” a pris la forme de Facebook, un site destiné à un public universitaire qui s’ouvrira au monde entier en 2006. Vous connaissez la suite.

Facemash invite les visiteurs à comparer les photos d’étudiants choisis au hasard

Mais, en plus du contexte de leur création, il existe un aspect sur lequel Facemash et Snapchat diffèrent complètement. Tandis que Facemash était pionnier dans la création d’une identité virtuelle, Snapchat a été créée pour la détruire. Si Facemash met des noms sur des photos, Snapchat a pour but de créer des messages à durée de vie limitée, des souvenirs qui ne peuvent pas être associés à notre “personnalité virtuelle”, cette dernière prenant de plus en plus d’importance. Le résultat est que Snapchat redonne leur liberté aux utilisateurs et les rend plus audacieux dans leur communication en ligne.

Facebook, une appli chaque jour plus complexe, qui ressemble de plus en plus à Twitter

Près de dix ans plus tard, Facebook est devenu un géant de l’Internet avec plus de 1200 millions d’utilisateurs. L’application est omniprésente, mais également plus complexe. Les photos représentent seulement une petite partie de l’expérience Facebook. L’appli est utilisée pour s’informer, publier des nouvelles, partager des connaissances, travailler. Les hashtags sont symptomatiques de la transition de Facebook, qui passe d’un réseau simple à un réseau plus sérieux, similaire à Google+.

En s’intégrant à la vie quotidienne, Facebook s’est normalisé, s’est “Yahooisé”. Il a cessé d’être cool aux yeux des jeunes, qui – dépassés par la complexité et la sévérité excessives du réseau bleu – ont migré ailleurs. Vers où se sont tournés les jeunes? Pas vers d’autres réseaux sociaux, mais vers des applications mobiles telles que Snapchat, où ils passent la plupart de leur temps. Tandis que Facebook est un site web qui s’est étendu aux dispositifs mobiles, Snapchat est une appli purement mobile. Tout se fait à partir du téléphone, et il n’existe aucune version web qui puisse mettre en péril la réputation et la sécurité de ceux qui échangent des photos.

Les applications qui fleurissent sur mobiles jouent sur la curiosité, la rencontre fortuite, l’interdit. Ce ne sont pas des petits réseaux sociaux qui se développent, mais des réseaux visuels. Avec le moins d’écriture possible. Tout se fait avec des stickers et des animations courtes comme celles de Vine ou d’Instagram (habilement acquise par Facebook). Nous assistons depuis quelques années à une exploration des aspects que Facebook ne peut ou ne veut pas fournir.

Snapchat se transforme en géant

On s’y attendait: Facebook a exprimé publiquement son intérêt pour Snapchat. Après une ronde de financement durant laquelle Snapchat a atteint une évaluation estimée à 4000 milliards de dollars, il parait que Mark Zuckerberg a essayé d’acheter Snapchat pour 1 milliard de dollars, une offre qui a été rejetée par Evan Spiegel, CEO de Snapchat. Que Facebook aille jusque là signifie que Snapchat représente une vraie menace. L’échec de Poke, appli avec laquelle Facebook a essayé d’imiter le succès de Snapchat, prouve que de nombreuses personnes sont inquiètes à l’idée d’échanger à travers une application étiquetée Facebook. L’esprit de Snapchat, en revanche, est indépendant, comme le sont 4chan ou Anonymous. Ses 350 millions photos partagées chaque jour l’ont transformées en un nouveau Fotolog. Facebook ne peut pas suivre avec les applications actuelles.

De plus, Snapchat arrive à maturité. Les Snapchat Stories, petits récits conçus à partir de photos qui durent 24 heures, ajoutent de la profondeur, mais gardent intacte la nature éphémère de l’application. Une autre fonctionnalité judicieuse est SnapKidz, un mode sécurisé qui s’active dans l’application quand l’utilisateur a moins de 13 ans et qui permet à Snapchat d’atteindre une base d’utilisateurs qui dépasse les possibilités de Facebook.

Quel pourrait être le plan B de Facebook? Acheter WhatsApp peut-être…

WhatsApp a détrôné le SMS et maintient un solide leadership sur les marchés occidentaux, mais son approche est aussi classique que celle de Facebook. Connue pour résister aux changements, WhatsApp restera fidèle à ses habitudes pendant une longue période, mais beaucoup soulèvent des doutes sur sa possibilité à survivre, surtout face à la concurrence existante.

La popularité de WhatsApp reste très élevée, mais la croissance est au point mort

Il serait plus logique que Facebook et WhatsApp s’allient pour faire face à Google dans un premier temps et à Snapchat dans un second temps. Une union de ce genre, avec ou sans achat de la part de Facebook, consoliderait la famille déjà puissante des applications Facebook en ce qui serait une “suite” d’applications similaire à l’ancien trio email-chat-blog, mais actualisée pour répondre aux besoins actuels et devenir: réseau social-messages-photos.

Les vraies questions sont: “quand Facebook achetera-t-il WhatsApp?” et “quand Snapchat se positionnera-t-il comme leader de son marché?”. Nous aurons les réponses en 2014, une année qui s’annonce très mouvementée pour les réseaux sociaux.

Si vous souhaitez en savoir plus sur Snapchat, n’hésitez pas à lire notre tutoriel.

Adapté de l’espagnol. Article original écrit par  Softonic.es.

Voir tous les commentaires
Commentaires en cours de chargement

Articles les plus récents

Top téléchargements

Publicité