Vie privée: Envoyer un email anonymement

À en croire les révélations du PRISM, les emails envoyés depuis les gros fournisseurs sont automatiquement analysés par les services de renseignement. Nous vous expliquons la marche à suivre pour protéger votre vie privée.

En matière de surveillance d’emails, les services de renseignement et autres cybercriminels exploitent trois points failles majeurs :

  • Comme toutes les données non chiffrées, les paquets de données non chiffrées contenus dans les emails peuvent être interceptés et le texte, ainsi que les adresses peuvent être analysés.
  • Quiconque ayant directement accès à un serveur d’emails ou à un fournisseur peut consulter les boites de réception des utilisateurs. Edward Snowden prétend même que la NSA dispose d’un accès direct aux emails chiffrés stockés sur Outlook.com.
  • À l’aide de données volées, n’importe qui peut accéder aux boites mails de n’importe quel utilisateur Internet.

Par ailleurs, les adresses email et les adresses IP ne sont généralement pas anonymes. Une adresse email permet souvent d’identifier clairement son utilisateur. Et quand ce n’est pas la cas, on peut quand même deviner facilement qui se cache derrière un nom d’emprunt ou des abréviations. Il existe également une solution à ces problèmes.

1. Crypter un email

En temps normal, les emails utilisent du texte lisible. Il est toutefois possible d’envoyer un email crypté et de partager la clef de décryptage avec votre destinataire via d’autres canaux. Cette solution est radicale.

Il existe des programmes indépendants qui s’occupent de crypter les messages, comme Gpg4win ou Symantec Desktop Email Encryption. Ces logiciels utilisent souvent des clients de messagerie spéciaux comme Claws Mail (pour Gpg4win). Nombre d’entre eux sont des versions évoluées des logiciels de cryptage pretty good privacy (PGP) des années 90.

clawsGpg4win et le gestionnaire de certificats Kleopatra et Claws Mail

Les services en ligne comme Sendinc ou Lockbin sont un peu moins sûrs, mais ils sont considérés comme plus accessibles. Ils permettent d’envoyer des emails directement depuis un formulaire en ligne. Le point faible de ce genre de solutions est qu’il faut introduire toutes ses données dans un seul fournisseur.

Sendinc

Pour les utilisateurs de Gmail, il existe une option intéressante appelée SecureGmail. Il s’agit d’une extension Google Chrome qui facilite l’envoie de mails “cryptés”.

SecureGmail

2. Choisir un fournisseur sécurisé

Les utilisateurs qui doutent de Gmail, Yahoo ! et Outlook.com peuvent opter pour des fournisseurs alternatifs, comme Autistici, Mailpile ou Riseup.

Jusqu’à il y a peu, le roi du courriel sécurisé était Lavabit. De fait, le service a été utilisé par Snowden lui-même “pour son puissant système de protection.” Toutefois, précisément à cause de cela, le service a été contraint de fermer:

Lavabit

3. Adresses jetables pour transfert anonyme

Il existe des adresses email jetables destinées à envoyer certains emails. Elles ne sont actives que pendant quelques minutes et bien souvent, elles ne nécessitent pas de connexion. Vous pouvez donc conserver votre anonymat et reprendre les données de votre propre boite mail. Quelques exemples:  MailCatch, Mailinator, 10 Minute Mail ou Jetable

4. Emails contenant une date d’expiration

Plutôt que de crypter certains emails, vous pouvez leur attribuer une durée de vie. Vous gardez ainsi un contrôle sur les données que vous envoyez. C’est le Projet Vanish qui a lancé l’idée pour la première fois.

Il n’existe pas encore de logiciel Vanish facilement installable sur Windows, mais des fournisseurs comme Sendinc et burn touch offrent déjà un service similaire.

Article original écrit par Markus Kasanmascheff de Softonic Allemagne.

En savoir plus sur la question de la vie privée et de la sécurité sur Internet:

Comment utiliser Hotspot Shield pour naviguer en sécurité

Facebook et vie privée: une étude confirme la publication grandissante d’informations confidentielles

Comment contrôler son profil Facebook ?

Surveillance d’Internet: 10 solutions pour protéger sa vie privée sur le web

Commentaires en cours de chargement