Nadeo : le studio derrière TrackMania et Virtual Skipper nous ouvre ses portes

Fort du succès de ses séries TrackMania ou ShootMania et après bientôt 13 ans d’existence, le studio parisien Nadeo pourrait presque faire figure de vieux briscard du paysage vidéo ludique français. Les sorties récentes de Trackmania² : Valley et Stadium sont l’occasion de s’entretenir avec Edouard Beauchemin, Live Producer au sein de l’équipe NadeoLive.

Softonic : Pouvez-vous nous présenter l’équipe de Nadeo?

Edouard Beauchemin: Notre équipe compte moins de 30 personnes. Nous sommes tous passionnés de jeu vidéo depuis longtemps. Contrairement à la plupart des studios, nous nous concentrons sur la création de jeux 2.0,  où les utilisateurs ont le pouvoir de créer beaucoup d’éléments directement dans le jeu.

S : Comment s’est passé le rachat par Ubisoft ? En quoi les choses ont changé concrètement ?

E. B. : Ça s’est très bien passé. Ubisoft cherchait un studio spécialiste des jeux de course et du PC en ligne. Nous cherchions à pouvoir grandir et aller sur de nouveaux marchés. C’est gagnant-gagnant donc.

S: Quelle est la spécificité d’un développeur Français ? Raisonne-t-il différemment ?

E. B. : Difficile pour nous de dire ce qui se passe pour toute l’industrie en France. Au niveau de notre studio, je ne pense pas que l’on raisonne différemment, puisque nos clients viennent de partout dans le monde. On pense globalement, ou à tout le moins, on essaie !

S : Trackmania² : Valley vient de sortir ce mois-ci. Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur le cette ultime déclinaison du jeu ?

E. B. : [Trackmania² ] Valley est un excellent jeu pour les amateurs de conduite précise. Ici rien n’est laissé au hasard. Il faut faire les meilleures trajectoires et bien réfléchir avant de partir en « drift ». Il est aussi le plus beau TrackMania jamais sorti !

S : Vos jeux (en particulier TrackMania ou ShootMania) sont clairement orientés multijoueurs compétitif où la concurrence est de plus en plus rude. Quelle est votre stratégie pour rester dans la course?

E B : La concurrence est certainement très importante, mais on ne cherche pas à copier qui que ce soit. Ce sont des jeux assez uniques : un TrackMania² Valley est très loin d’offrir les mêmes sensations qu’un Need for Speed par exemple.

Tout  cela est dû à une philosophie radicalement opposée. On croit aux joueurs, on croit à l’intelligence des communautés pour décider ce qui est le mieux pour eux. Nous, on développe tout ce qu’il faut pour que les joueurs aient un maximum de pouvoir. En ce sens, on est plus près d’un outil de partage comme YouTube par exemple.

ShootMania

S : Certains jeux Nadeo sont payants d’autres sont en Free to play. Comment arrivez-vous à concilier ces deux modèles économiques de façon viable, qu’est-ce qui dicte le choix d’un modèle plutôt qu’un autre?

E. B. : Pour clarifier : Nous avons sorti un jeu complètement gratuit en 2006, qui se nomme TrackMania Nations. Il est toujours populaire aujourd’hui, et permet aux joueurs de découvrir TrackMania. Ensuite ils peuvent acheter TrackMania 1 (United) ou alors TrackMania² (Valley, Canyon ou Stadium)

En ce sens il s’agit plutôt d’un jeu complet qui tient office de démo pour l’ensemble de la série.

S : Comment se passe l’organisation des compétitions ShootMania ?

E. B. :On veut aujourd’hui ouvrir des compétitions qui s’adressent au plus grand nombre, plutôt que simplement réservées aux pro gamers. On espère un jour voir des centaines de milliers d’équipes se prendre au jeu de la compétition, que l’on trouve très sain et très ludique.

S : La communauté de joueurs des jeux Nadeo est bien développée. Comment un développeur l’intègre-t-elle dans la conception de ses jeux ?

E. B. :En dialoguant constamment, sur les forums officiels ou autres channels. Un joueur qui est passionné par nos jeux, c’est aussi celui qui exprimera un avis le mieux informé sur les améliorations et nouveaux outils qui peuvent être utiles. Donc on écoute et on discute, ça nous aide à prendre des décisions aussi éclairées que possible !

S : Comment voyez-vous l’avenir de Nadeo? Quels sont les projets à venir notamment QuestMania ?

E. B. : On a la chance de faire un métier incroyable, et en plus de travailler sur un projet innovant comme ManiaPlanet. Donc forcément on veut donner le meilleur pour que Nadeo continue de faire des jeux pour des centaines d’années encore. On espère demeurer un studio de taille moyenne, et être très compétents sur nos plateformes. Pour ce faire, on se concentre pour l’instant à améliorer l’existant (ShootMania et TrackMania). On parlera de QuestMania quand…on sera prêt…

Remerciements à Anne-Julie Pachurka (ICO Partners)

Téléchargements:

Trackmania² : Valley

TrackMania 2 Stadium

TrackMania Nations

Virtual Skipper

Commentaires en cours de chargement