Dropbox – SugarSync: le match des clés USB online

Les clés USB, c’est dépassé! Dorénavant, chaque utilisateur peut compter sur un espace de stockage en ligne, sur lequel il peut déposer des documents ou des sauvegardes. Ces clés dans le nuage offrent des possibilités multiples, accessibles depuis quasiment n’importe quel appareil connecté à Internet (ordinateur, smartphone).

 

OnSoftware vous propose un comparatif entre deux solutions semblables: “Dropbox vs SugarSync“. Laquelle est la plus simple? Laquelle offre la plus grande capacité de stockage? Laquelle est la plus pratique? Voici les clés pour savoir quelle solution adopter entre un logiciel connu et un outsider aux dents longues.

 

Capacités de stockage

 

Il est un point sur lequel les chiffres parlent et donnent forcément l’avantage à l’un des deux concurrents. Il s’agit bien entendu de l’espace de stockage en ligne disponible. Dropbox et SugarSync ont l’avantage de présenter une version gratuite de leur solution avec un espace minime mais toutefois fonctionnel. Et sur ce point, c’est SugarSync qui l’emporte puisqu’il propose 5 Go d’espace de stockage gratuit en ligne, contre seulement 2 Go pour Dropbox.

 


 

Certes, avec 2 Go, on fait déjà pas mal de choses. Mais avec 5 Go, on en fait 2.5 fois plus! Outre cette donnée déjà très intéressante, SugarSync permet d’augmenter son espace de stockage gratuit: il suffit de partager l’application avec ses amis, sur Facebook et Twitter. Pour chaque ami qui crée un compte grâce au lien personnalisé que vous avez posté, vous gagnez 500 Mo d’espace gratuit supplémentaire. Mieux! S’il souscrit à une offre payante, vous pouvez grimper jusqu’à 10 Go d’espace de stockage gratuit. Magnifique!

 

 

Dropbox propose aussi cette offre, mais celle-ci ne donne droit qu’à 250 Mo par ami, dans une limite de 8 Go. Toujours en-dessous.

 

Petite astuce bonne à savoir: en remplissant certaines tâches de mise en route très simples sur la page web de chaque application, il est possible d’acquérir 250 Mo supplémentaires gratuitement, pour Dropbox comme pour SugarSync.

 

Prise en main

 

Les deux programmes se pilotent de façon différentes. Voyons quel est le plus pratique.

 

Dropbox se présente comme un simple dossier, semblable ceux que vous possédez déjà sur votre système. Lors de l’installation, vous pouvez ajouter ce fameux dossier Dropbox ou configurer vous-même un dossier particulier, en choisissant son nom et son emplacement.

 

 

Pour stocker des fichiers ou des dossiers particuliers, il suffit d’un simple copier-coller ou d’un glisser-déposer classique à l’intérieur du dossier Dropbox. C’est aussi simple que cela!

 

Côté SugarSync, c’est un peu plus compliqué mais cela reste très accessible. Ici, point de dossier de partage en ligne, mais un Manager de fichiers qui permet d’importer des dossiers entiers sans le moindre effort. Seul inconvénient, il est impossible de synchroniser des fichiers uniques. En revanche, vous pouvez les supprimer un par un lorsqu’ils sont dans le Manager de SugarSync.

 

 

SugarSync possède un Magic Briefcase (une mallette magique) qui synchronise automatiquement tous les fichiers qui s’y trouvent. Par défaut, il est logé dans “Mes documents” et possède les mêmes caractéristiques que le dossier Dropbox décrit précédemment, ce qui fait finalement du Manager de fichiers un outil en plus.

 

Puisque l’on évoque la prise en main, il est important de noter qu’après installation, Dropbox dispense plusieurs étapes en images qui permettent de ne pas se sentir perdu. C’est un peu plus brut de décoffrage chez SugarSync. Cependant, des vidéos explicatives sont disponibles sur les sites respectifs des éditeurs pour en apprendre plus.

 

Le tutoriel DROPBOX

 

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=OFb0NaeRmdg[/youtube]

 

Le tutoriel SUGARSYNC

 

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=oYpAHcNKGV0[/youtube]

 

Pour sa prise en main immédiate et sa traduction en français, avantage à Dropbox dans cette catégorie!

 

Multi-plate-forme

 

Pour qu’une telle application soit vraiment intéressante, il faut qu’elle puisse se partager sur plusieurs postes qui ne tournent pas forcément sous le même OS. Pour optimiser le partage de fichiers où que vous soyez, Dropbox comme SugarSync ont pensé à tout.

 

Dropbox est disponible sur PC, sur Mac et Linux. Ces trois versions du logiciel offrent la même approche, avec un dossier spécial pour partager des fichiers dans le nuage entre ses différents postes.

 

Dropbox sur iPhone

 

Au niveau des versions mobiles, Dropbox est présent sur iPhone et iPad (une seule et même version de l’application pour les deux appareils), sur les smartphones Android et BlackBerry. Les possibilités sont un peu plus limitées. Vous avez bien accès à tout ce qui est stocké dans le dossier partagé et pouvez ouvrir chaque document qui vous intéresse. En revanche, il n’est pas toujours possible d’ajouter ce que l’on veut. L’iPhone, par exemple, ne peut stocker n’importe quel type de fichier. En dehors des photos, vous ne pourrez rien charger de plus. Pour BlackBerry et Android, tout fonctionne comme sur des roulettes grâce à l’accès à la carte SD ou micro-SD.

 

Chez SugarSync, on balaye large avec une version PC et une version Mac (rien pour Linux). Pour les mobiles, il existe une version pour iPhone, iPad et iPod Touch (il s’agit ici aussi de la même application pour les 3 plateformes), Android, BlackBerry, Symbian et Windows Mobile.

 

SugarSync sur Android

 

Si les contraintes de chargement de nouveaux fichiers depuis le terminal mobile sont les mêmes que celles décrite précédemment pour Dropbox, on observe toutefois une petite nuance dans l’interface de l’application et dans le Manager de fichiers sur le bureau ou le Dock. En effet, les fichiers partagés n’apparaissent pas dans un seul et unique dossier, mais chacun dans un dossier portant le nom du terminal avec lequel ils ont été partagés.

 

Difficile de donner un vainqueur dans cette catégorie. J’aurais tendance à donner l’avantage à SugarSync qui favorise le tri des fichiers pour les utilisateurs qui utilisent l’application SugarSync sur plusieurs plateformes. Bien qu’il n’existe pas sur Linux, SugarSync présente aussi des versions pour les OS Symbian et Windows Mobile.

 

Service en ligne

 

Pas besoin d’installer Dropbox et SugarSync sur les ordinateurs de tous vos amis pour pouvoir y accéder de chez eux. Il vous suffit de vous connecter à votre compte en ligne, sur la page de l’éditeur. Tout est là!

 

Sur SugarSync, l’adresse est très simple à retenir puisqu’elle s’affiche de cette façon: http://prenom.nom.sugarsync.com (mais il faut tout de même taper son mot de passe). Pratique pour la garder en tête. Elle permet de faire ce que vous faites habituellement avec le Manager de fichiers du bureau, sauf charger de nouveaux fichiers.

 

Vous accédez rapidement à tous les fichiers mis en ligne précédemment. Une partie Photos permet de trouver rapidement les images stockées. Pour chaque dossier, il est possible de partager son contenu sur Facebook, partager avec un contact particulier via un lien envoyé par email, télécharger l’album.

 

 

Du côté de Dropbox, pas d’adresse particulière à mémoriser, si ce n’est http://www.dropbox.com/account qui permet de se logger.

 

Vous accédez simplement aux infos sur le compte et au taux de remplissage de l’espace. Vous avez bien entendu accès à vos fichiers qu’il est possible de partager avec des amis via un lien envoyé par email, de télécharger sur le bureau ou réaliser toute sorte d’actions classiques telles que renommer, déplacer, etc. Là aussi, il est impossible d’ajouter des fichiers via l’application web.

 

 

Au niveau de l’accessibilité des fichiers en ligne sur n’importe quel ordinateur, les deux logiciels se valent et ont chacun leurs arguments. Dropbox présente une interface agréable à manipuler tandis que SugarSync semble plus malléable et propose davantage d’options. Match nul!

 

Prix du stockage supplémentaire

 

SugarSync et Dropbox permettent tous les deux d’accéder à plus de stockage en ligne grâce à des offres payantes. Quelle est la plus intéressante?

 

Dropbox possède deux offres payantes. La première permet d’obtenir 50 Go de stockage en ligne pour 7€/mois, tandis que la seconde permet d’obtenir 100 Go de stockage en ligne pour 14€/mois.

 

 

SugarSync possède 4 offres payantes pour obtenir 30 Go pour 5€/mois, 60 Go pour 10€/mois, 100 Go pour 15€/mois et 250 Go pour 25€/mois.

 

 

A valeur égale, il semble que Dropbox s’en tire un peu mieux, ne serait-ce que si l’on compare les versions payantes à 100 Go. Certes la différence n’est que de 1€ mais à la fin de l’année, elle sera de 12€. Il n’y a pas de petites économies! Son désavantage en revanche, c’est qu’au-delà de 100 Go, il ne propose rien…

 

 

Dropbox et SugarSync offrent globalement les mêmes services et il s’avère très difficile de les départager. Toutefois, nous ne pouvons nous empêcher de distinguer deux types d’utilisateurs. Les personnes qui n’ont pas besoin de beaucoup d’espace ou qui font le ménage fréquemment dans leurs dossiers ne peuvent qu’être attirées par les 5 Go gratuits de SugarSync. Avec un tel espace, on peut déjà faire pas mal de choses. Concernant les utilisateurs qui seraient prêts à mettre la main au porte-monnaie et passer à une version plus large, Dropbox présente une réelle économie sur la durée par rapport à son concurrent. Par contre, les gros consommateurs d’espace ne se contenteront probablement pas de l’offre maximum de 100 Go d’espace de stockage de Dropbox. L’offre à 250 Go de SugarSync devient attrayante sur ce point.

 

Pour ces raisons, nous avons envie de déclarer SugarSync vainqueur de ce duel. L’application s’adresse au plus grand nombre avec ses multiples versions et paraît un tout petit peu plus généreuse.

 

Cependant, si vous n’êtes pas d’accord avec cette conclusion, libre à vous de nous faire partager votre opinion ou votre expérience avec l’un de ces logiciels dans les commentaires de ce billet.

Commentaires en cours de chargement